Bonus vélo électrique 2018 : le Club des villes cyclables dénonce le dispositif

Bonus vélo électrique 2018 : le Club des villes cyclables dénonce le dispositif

Dénonçant des décisions allant à l’encontre des propositions réalisées lors des Assises de la Mobilité, le Club des villes et territoires cyclables dénoncent le nouveau bonus vélo électrique 2018 et appelle à une révision du dispositif.

« Le nouveau dispositif qui devait prendre la suite du bonus vélo électrique devait être une solution médiane. Or c’est une aide conditionnée à un cocktail de conditions contraignantes qui a été créée en fin d’année » dénonce l’association lors d’une conférence de presse organisée le 25 janvier dernier à l’Assemblée Nationale. Actuellement ouvert à tous, le bonus vélo électrique sera largement restreint à compter du 1er février 2018 avec l’obligation d’une aide complémentaire d’une collectivité locale et une subvention réservée aux personnes physiques non imposables en 2017.

« C’est un sérieux coup de frein au bonus vélo électrique et un signal préoccupant qu’a donné le Gouvernement, accentuant ainsi les inégalités territoriales notamment dans les territoires peu denses où le vélo électrique constitue pourtant un vrai service à la mobilité pour tous » regrette le Club qui rappelle la position de nombreux élus et parlementaires qui, dans le cadre du groupe de travail « Mobilités actives » des Assises de la mobilité, s’étaient prononcés pour la reconduction du dispositif. Etait notamment prévu d’y intégrer des aides pour d’autres vélos comme les vélos-cargos non électriques et les vélos utilitaires non électriques mais aussi une possibilité de cumul avec les aides locales, qui n’était pas possible dans le cadre du dispositif 2017.

Avec le décret publié au 31 décembre, le gouvernement aura finalement fait tout le contraire. « Quand il y a conviction et des déclarations fortes comme celles de la ministre des Transports (Elisabeth Borne ndlr), il y a Bercy, qui souvent transforme des déclarations sincères en pas grand chose » a déclaré Pierre Serne, Président du Club des villes et territoires cyclables, qui espère une nouvelle révision du dispositif en cours d’année. Affaire à suivre !

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post