A Paris, Total compte faciliter la charge des scooters électriques

A Paris, Total compte faciliter la charge des scooters électriques

Nouveau propriétaire du réseau de bornes de recharge parisien, le groupe Total prévoit de réserver une partie de ses points de charge aux deux-roues électriques.

Réclamées par un nombre grandissant d’utilisateurs, les bornes de recharge sont souvent exclusivement dédiées aux utilisateurs de voitures électriques. Résultat : sauf à « voler » une place initialement destinée aux voitures, les utilisateurs de motos et de scooters électriques ont parfois du mal à se retrouver dans cet ecosystème. Une situation d’autant plus injuste que le parc de deux-roues électriques progresse lui aussi rapidement.

A Paris, les choses sont néanmoins en train de changer. Sélectionné par la municipalité de pour reprendre la gestion du réseau Bélib’, jusqu’ici opéré par la filiale d’EDF Izivia, et les anciennes bornes du réseau Autolib’, Total prévoit d’étendre le réseau avec des bornes dédiées aux deux-roues électriques. Ambitionnant de faire grimper le réseau parisien à 2300 points de charg d’ici à 2023, le groupe évoque l’installation de 140 points de charge dédiés aux deux-roues électriques. Chaque point pourra délivrer jusqu’à 3 kW de puissance, soit largement de quoi couvrir les besoins d’une grande partie des modèles disponibles sur le marché.

Un exemple à suivre

Si Paris reste aujourd’hui un cas à part, on espère que ce genre d’initiative se multipliera rapidement au sein des collectivités. D’autant que des aides financières sont prévues !

Dispositif national financé par les Certificats d’Economie d’Energie, le programme Advenir prévoit des aides spécifiques pour les bornes de recharge publiques dédiés aux deux-roues électriques. Equivalente à 40 % de l’investissement, la subvention peut grimper jusqu’à 1860 € par point de charge.

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post

A lire également