A Amsterdam, les vélos électriques invités à couper leur moteur

A Amsterdam, les vélos électriques invités à couper leur moteur

Cherchant à limiter le nombre d’accidents, la capitale néerlandaise vient de lancer un programme consistant à brider les moteurs des vélos électriques dans ses rues.

Véritable phénomène aux Pays-Bas, le vélo électrique prend un tel essor qu’il devient source de problèmes. A Amsterdam, où plus de la moitié de la population circule à vélo, le nombre d’accident a explosé au cours des dernières années. En 2019, 65 personnes sont mortes au guidon d’un vélo électrique. Un constat qui a poussé la municipalité à agir et en expérimentant un système destiné à limiter leur usage dans certaines zones.

Développée en partenariat avec le Townmaking Institute et différents fournisseurs de vélos électriques, la technologie a été récemment testée avec succès sur un tronçon de 4 kilomètres à l'aéroport de Schiphol. En pratique, la solution permet de brider voire de couper l’assistance électrique dans une zone donnée, le tout en fonction de différents paramètres pouvant être calibrés en temps réel selon différents critères, dont celui de la météo. « Si le temps est vraiment mauvais, qu'il y a un vent de face, couper le courant serait contre-intuitif » souligne l’un des concepteurs de la solution.

Géolocalisés, les vélos pourraient également recevoir des alertes par une légère vibration du guidon. Par exemple pour signaler une intersection ou un obstacle à venir.

Si le système doit encore être expérimenté au cours des prochains mois, la municipalité d’Amsterdam espère pouvoir le déployer plus largement d’ici 2022. Mais pour que cela fonctionne, il faudra que l’intégralité des vélos électriques soient équipés.

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post

A lire également