Avec Gova, Niu se lance dans le scooter électrique low-cost

Avec Gova, Niu se lance dans le scooter électrique low-cost

Officialisée lors de la publication des résultats trimestriels du constructeur, Gova sera spécialisée dans le scooter électrique low-cost. Attendu dans les tous prochains mois, le Gova G1 sera commercialisé en Chine à moins de 500 euros. 

Rien  ne semble arrêter Niu  ! Figurant déjà parmi les leaders mondiaux du scooter électrique, le groupe chinois accélère son offensive sur le segment des sccoters électriques à bas coûts en annonçant le lancement de Gova, une nouvelle sous-marque qui regroupera les scooters électriques les moins chers de la marque.

« Nous sommes en train de lancer une nouvelle gamme de produits sous une deuxième marque, Gova. En tirant parti de notre capacité de conception et de notre rentabilité, nous positionnerons Gova comme un produit de grande valeur, ciblant le segment de taille moyenne. Nous avons l’intention de vendre cette gamme de produits sur les marchés chinois et internationaux" a détaillé, Yan Li, PDG de Niu, lors de la présentation des résultats trimestriels du constructeur.

Si on ne sait encore rien des caractéristiques, du design et des performances de cette nouvelle gamme, le groupe chinois indique qu'elle sera déclinée en plusieurs modèles et donne une première idée des tarifs. Les Gova G1, Gova G3 et Gova G5 font ainsi partie des plans. Annoncé à moins de 4000 RMB sur le marché chinois, soit 514 euros environ, le Gova G1 pourrait être présenté dès le mois de septembre tandis que le G3 et le G5 sont attendus d'ici la fin de l'année. A titre de comparaison, le scooter électrique le moins cher de la gamme Niu, le Niu U, débute à partir de 1799 euros.

Une gamme moins bien équipée

Pour tenir ses objectifs de coûts et construire cette nouvelle gamme abordable, le constructeur a du faire des concessions par rapport aux modèles commercialisés sous la marque Niu. En premier lieu, les scooters électriques vendus sous la marque Gova n'intègreront pas toutes les fonctionnalités connectées offertes à bord des scooters électriques Niu. On s'attend ensuite à ce que les peformances, notamment au niveau de la batterie, soient moindres que celles de Niu.

« Pour que Gova se situe dans cette fourchette de prix tout en maintenant une marge saine, nous avons dû séparer délibérément certaines des fonctionnalités entre Gova et Niu. Par exemple, Niu est construit comme un scooter électrique intelligent - il est connecté . Avec Gova, nous devons abanonner cette partie connectivité. Cela dit, nous proposons des accessoires, tels que l'option Sky Eye, qui permettent aux utilisateurs d'ajouter un petit boîtier sur Gova pour permettre cette connectivité. C'est donc une option que les utilisateurs peuvent acheter en tant qu'accessoire" précise le dirigeant de la société.

Alors que NIU poursuit son expansion mondiale, le dernier rapport sur les bénéfices de la société détaille une croissance continue et des bénéfices solides. Mais le plus intéressant de tous pourrait avoir été la révélation que la société travaille sur une deuxième marque de scooters et de cyclomoteurs électriques plus abordables qui s'appellera Gova.

Près de 100.000 ventes au second semestre

Entrée au NASDAQ l'an dernier, le fabricant chinois de scooters électiques a réalisé un chiffre d'affaires record au second trimestre, période durant laquelle il a vendu près de 100.000 scooters électriques à travers le monde. Un succès expliqué par l'introduction de la marque sur de nouveaux marchés, notamment aux Etats-Unis, et par la démocratisation de ses scooters en autopartage, désormais disponibles dnas plus d'une douzaine de pays.

Au cours du second semestre, la marque annonce avoir réalisé un chiffre d'affaires total de 74,8 millions de dollars, soit une progression de 38 % par rapport à l'an dernier. Un succès qui ne semble pas prêt de s'arrêter...

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post