C1 et C1S : les nouveaux scooters électriques de Yadea en direct de EICMA

C1 et C1S : les nouveaux scooters électriques de Yadea en direct de EICMA

Présentés pour la première fois à EICMA, les scooters électriques C1 et C1S de Yadea entameront leur commercialisation en Europe à compter de 2020.

Bien moins connu dans nos contrées que Niu, Yadea n’en demeure pas moins l’un des plus grands fabricants de scooters électriques au monde. Présent à EICMA avec une partie de sa gamme, le groupe chinois y présentait en première mondiale ses nouveaux C1 et C1S, deux modèles spécifiquement conçus pour le marché européen.



Si les deux scooters reprennent une base esthétique identique, les choix techniques sont assez différents. Alors que le C1 se contente d’un moteur de 1800 watts intégré à la roue arrière, le C1S fait appel à un bloc beaucoup plus puissant. Capable de développer jusqu’à 6 kW de puissance (3 kW nominal), celui-ci prend place en position centrale et autorise jusqu'à 138 Nm de couple et une vitesse de pointe de 80 km/h.

Le pack batteries est également plus conséquent sur le C1S qui cumule à 3 kWh de capacité contre seulement 1,8 kWh pour le C1.


 
  Yadea C1 Yadea C1S
Moteur Roue arrière Déporté central
Puissance nominale 1800 W 3000 W
Puissance en crête 2400 W 6000 W
Vitesse max 60 km/h 80 km/h
Batterie 60V – 30 Ah / 1,8 kWh 2*72 V20AH
Autonomie 80 – 85 km 100 km
Poids 95 kg 105 kg
Prix estimé 3000 euros 5000 euros
 
En termes de prix et de commercialisation, les responsables de la marque rencontrés à EICMA nous indiquent un lancement en Europe en février pour le Yadea C1 avec un tarif de l’ordre de 3000 euros. Attendu en juin, le Yadea C1S sera évidemment plus cher et devrait tourner dans les 5000 euros.

La grande question reste toutefois de savoir si ces deux modèles arriveront ou pas en France. En résumé, tout dépendra de la volonté de l’importateur qui pourrait très bien choisir de jeter son dévolu sur un autre modèle de la marque. Outre les C1 et C1S, le constructeur a des dizaines d’autres produits et notamment le Yadea G5, un modèle tout aussi proche des exigences européennes dont l'avantage est de disposer également d’une version dédiée aux professionnels (photo ci-dessous).

Et vous ? Que pensez vous de ces deux scooters ? Mériteraient-ils d'être proposés dans l'Hexagone ? N'hésitez pas à partager votre avis dans nos fil de commentaires.


Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post