Seuls 68 % des Français considèrent le vélo électrique comme une pratique sportive

Seuls 68 % des Français considèrent le vélo électrique comme une pratique sportive

La marque de vélos à assistance électrique Cowboy et l’institut d’études YouGov ont réalisé un sondage auprès de plus de 1 000 Français pour tenter de comprendre la place du vélo électrique dans leur quotidien, notamment depuis la pandémie de COVID-19. Est-il sportif ? Pratique ? Est-il bon pour le moral ? Leurs réponses en quelques chiffres.
 

16 % des Français se déplacent plus souvent à vélo qu’avant le confinement

Les restrictions liées au Covid-19, la peur des transports en commun, le besoin de respirer… Depuis un an, nombreuses sont les raisons qui ont poussé les Français à ressortir leur vieux vélo ou à en acheter un neuf.

Et si le marché du vélo électrique est en plein essor (+ 29% en 2020 d’après News Tank Mobilités), il n’est pourtant pas toujours considéré comme un allié pour se dépenser.
 

Le vélo classique, plus sportif que le vélo électrique ?

C’est ce que pensent 32 % des personnes interrogées. Pourtant, les trois quarts d’entre eux n’ont jamais essayé le vélo à assistance électrique ! Au final, seuls 68% des répondants associent la pratique du VAE à une activité sportive. Celui-ci est donc victime d’idées reçues : « l’assistance électrique fait tout le travail », « les VAE sont trop lourds pour faire du sport » ou encore « ils ne sont pas pratiques à transporter ».

Sur les 22 % de français ne considérant pas le vélo électrique comme une activité physique, 49 % estiment que le e-bike est fait pour ceux qui ne veulent pas se fatiguer en pédalant.

En revanche, quand on s’adresse aux cyclistes habitués à l’électrique, 85 % déclarent que sa pratique est bonne pour le corps et pour l’esprit !

Une prise de conscience écologique

41 % des possesseurs de VAE l’utilisent pour pratiquer une activité sportive. En effet, on peut combiner tous les avantages du vélo électrique, comme l’a souligné le co-fondateur de Cowboy, Tanguy Goretti : « le VAE représente l’avenir du vélo et de la mobilité. En combinant commodité, exercice physique et convivialité, le VAE […] permet de parcourir de plus longues distances et de se dépenser à son rythme et en toute sécurité. Mais nous sommes convaincus que [ce] choix participe d’une démarche plus globale. D’une prise de conscience citoyenne et environnementale. »
 
Et vous, pensez-vous que le vélo à assistance électrique permette une pratique sportive du cyclisme ?

3 commentaires

  1. Avatar
    Paresseux. 15/04/2021 à 20:23

    Le seul moyen quand on prend de l’age De monter des cols ,si c’est pas du sport vous m’en direz des nouvelles .
    en hte Savoie montée descente je fais de l’asthme sans vae je ne ferai du vélo que sur piste cyclable plate ou centre ville..

  2. Avatar
    cinos 16/04/2021 à 17:26

    Les deux tiers ? Je me serais attendu à bien moins.
    C’est donc une bonne nouvelle.
    Le VAE a tout pour plaire, jusqu’à 25km/h on est aidé et au dessus on ne l’est plus et alors ça devient sportif car la plupart des VAE pèsent plus de 20kg.

  3. Avatar
    Poumpil 26/04/2021 à 17:57

    Avec un e-bike de 32 kgs et plus de 84 ans,essayez de faire une sortie dans les collines de 50 km et de
    rentrer avec 80% de batterie! Idéal pour bien dormir.

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post

A lire également