Les trottinettes électriques bientôt intégrées au code de la route

Les trottinettes électriques bientôt intégrées au code de la route

Jusqu’ici considérées comme des engins « hors catégorie », les trottinettes électriques et autres engins de mobilité personnelle seront bientôt soumis à des règles et à un code de la route spécifiques.

Finie l’anarchie ! Régulièrement pointées du doigt, les trottinettes électriques qui ont littéralement nos villes et nos trottoirs ces derniers mois vont être de plus en plus encadrées. Alors que l’Europe planche sur une nouvelle norme visant à imposer aux fabricants des règles de qualité pour les trottinettes électriques qu’ils commercialisent, les ministères de l'Intérieur (Délégation à la sécurité routière) et des Transports ont annoncé ce week-end, une évolution du code de la route. Objectif : mieux intégrer et encadrer l’utilisation de ces nouveaux engins.

Plus de circulation sur les trottoirs

Alors qu’il n’est aujourd’hui pas rare de croiser trottinettes et monoroues électriques au milieu des piétons, leur utilisation sera très bientôt limitée aux seules voies de circulation. Sauf avis contraire des municipalités, ces engins n’auront plus le droit de circuler sur les trottoirs et tout contrevenant s’exposera à une amende 135 euros.

Dans les villes, ils devront circuler sur les pistes et bandes cyclables où, à défaut, sur les routes dont la vitesse maximale n’excède pas 50 km/h. Hors agglomération, leur utilisation sera limitée aux seules voies vertes et pistes cyclables.

25 km/h maximum

La vitesse sera elle aussi limitée. 25 km/h pas plus ! Au-delà, l’addition s’annonce salée puisque les autorités parlent d’une amende de 1500 euros.

Parmi les autres dispositions citées par les autorités figurent la mise en place d’un âge minimal (8 ans) pour conduire ces engins et l’instauration du port du casque obligatoire pour les moins de 12 ans. Les usagers auront par ailleurs interdiction de porter des écouteurs. Plus à destination des fabricants, la présence de systèmes d’éclairage avant-arrière, de dispositifs réfléchissants et d’un avertisseur sonore sera rendue obligatoire. Rouler à deux sur un seul et même engin sera également interdit. Là aussi, une amende est prévue pour les contrevenants : 35 euros !

L’intégralité de ces nouvelles règles sera officialisée par un décret dont la publication est attendue pour la rentrée 2019.

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post