A Nice, les vélos bleus passent à l’électrique

A Nice, les vélos bleus passent à l’électrique

Baptisé e-Vélobleu, le nouveau dispositif de la métropole niçoise compte 200 vélos électriques répartis entre les villes de Nice, Cagnes-sur-mer et Saint-Laurent-du-Var.
 
Au sein de la métropole azuréenne de Nice, il est désormais possible de pédaler à moindre effort. Officiellement lancé le 28 janvier, le service e-Vélobleu propose aux habitants et aux touristes un dispositif inédit reposant sur une flotte de 200 vélos à assistance électrique.
 
Animé par un moteur électrique embarqué dans la roue arrière et alimentés par une batterie de 375 Wh (36 V 10,4 Ah), les vélos électriques offrent une assistance allant jusqu’à 25 km/h, soit la limite légale, et annoncent une autonomie de l’ordre de 60 kilomètres.

Free-floating

Contrairement au classique « Vélo Bleu », le nouveau service repose sur le concept du « free floating », la métropole imposant toutefois aux utilisateurs de redéposer les vélos dans des espaces de stationnement dédiés. Dans ce sens, la ville de Nice devrait atteindre 5000 places à vélos d’ici fin 2020, soit 1600 de plus que les quelque 3400 proposées actuellement.  
 
C’est par l’intermédiaire d’une application mobile que les utilisateurs peuvent localiser et réserver un vélo électrique, le tout pour un coût relativement modéré. Au-delà de l’inscription, facturée 3 euros à la journée et 40 € sur une année, l’utilisation du service est gratuite les trente premières minutes. Il est ensuite facturé 1,5 € par tranche d’une demi-heure.  
 

La fin de Vélo Bleu ?

Quant à savoir si le nouveau dispositif e-Vélobleu annonce la disparition des vélos classiques du service « Vélo Bleu », la métropole se laisse un temps d'observation avant de prendre une décision.
 
« L’idée, c’est d’observer les usages en temps réel, de ne pas supprimer les « Vélo Bleu » lorsqu’ils sont utilisés et de déployer des vélos électriques lorsqu’ils sont nécessaires. » a expliqué Philippe Pradal, premier adjoint de la ville de Nice et président de la Commission des finances et des transports.

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post