Niu, Piaggio, Unu, Govecs : essai comparatif de 7 scooters électriques par l'ADAC

Niu, Piaggio, Unu, Govecs : essai comparatif de 7 scooters électriques par l'ADAC

Organisme reconnu en Allemagne, l’ADAC a testé et comparé sept scooters électriques de différentes marques classés dans la catégorie des équivalents 50 cc. Malgré des prix dépassant les 5000 euros pour certains modèles, aucun d’eux n’est parvenu à convaincre pleinement.

« Bien mais peut mieux faire… » c’est en ces termes que l’on pourrait résumer les résultats des tests publiés par l’ADAC, fédération allemande particulièrement influente dans le monde automobile, qui teste chaque année différents scooters électriques du marché.

Govecs, Piaggio, Unu, Torrot, Kumpman, Vassla et Niu. Au total, les scooters électriques de sept marques différentes ont été évalués par les équipes de l’ADAC pour cette session 2019. Ont ainsi été mesurés l’autonomie, le temps de charge, l’ergonomie et le confort de chaque modèle.

Le Niu N1S meilleur rapport qualité prix

S’il ne ressort pas au top du classement avec une note globale de 3,1/5 (la meilleure note est à zéro), le Niu N1S offre le meilleur rapport qualité-prix estime l’ADAC. Commercialisé à moins de 3000 euros, le scooter électrique du fabricant chinois a séduit par sa conception moderne, sa connectivité et son autonomie. Il déçoit néanmoins par ses mauvaises performances en charge et la qualité de son dispositif de freinage.

Considérés comme « bons » avec des notes respectives de 2,5 et 2,3/5, le Piaggio Vespa Elettrica et le Govecs Schwalbe s’en sortent mieux mais sont pénalisés par un prix de vente jugé trop élevé par les équipes de l’ADAC.

A l’inverse, le Kumpan 1954 prend une sacré claque. Arrivé en dernière place du classement malgré un prix qui frole les 5000 euros, le scooter électique de Kumpan a été critiqué pour son mauvais système d’éclairage, ses défauts logiciels, sa faible autonomie et son prix trop élevé par rapport à la concurrence.

Pas de modèle idéal

Au final, l’ADAC n’aura distingué aucun des scooters électriques testés dans la catégorie « très bons ».

Un constat que l’organisme justifie dans son communiqué. « Les meilleurs scooters se distinguent par une longue autonomie, une faible consommation d'énergie et un temps de charge court » estime t-il.

Pour l’organisme allemand, la meilleure solution pour pallier aux autonomies limitées des scooters électriques actuels reste de proposer un dispositif à batterie amovible. Un système que proposait cinq des sept modèles testés. L’ADAC juge également la modularité importante, certains fournisseurs proposant des packs additionnels. De quoi rallonger l'autonomie et mieux s'adapter aux besoins de chacun sans pour autant pénaliser le prix initial par des packs batteries surdimensionnés. 

Un service après-vente à considérer

Pour quiconque songe à acheter un scooter électrique, l'ADAC invite à être vigilant sur la question de l’entretien. De nombreux fabricants n'ont des services de réparation que dans les grandes villes avertit l’organisme. Ce dernier rappelle au passage que les consommateurs doivent « absolument » faire un essai avant d’acheter.

Pour retrouver l’intégralité du test de l’ADAC, rendez-vous sur le site officiel de l’organisme. L’allemand étant la seule langue disponible, pensez à vous munir d’un traducteur ;)

Essai scooter électrique : les notes 2019 de l'ADAC

  Note globale Jugement
Govecs Schwalbe 2,3 Bon
Piaggio Elettrica 3,5 Bon
Niu N1 S 3,1 Satisfaisant
Torrot Muvi 3,2 Satisfaisant
Vassla 2 3,3 Satisfaisant
Unu Scooter Classic 3,5 Satisfaisant
Kumpan 1954 4,9 Moyen

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post