Paris : les Vélib électriques retirés provisoirement

Paris : les Vélib électriques retirés provisoirement

Dysfonctionnements, retards… A Paris, le lancement du nouveau Vélib, désormais opéré par Smoovengo, vire au cauchemar. Ce jeudi 3 mai, l’opérateur a annoncé la mise en place d’un plan d’urgence prévoyant notamment le retrait temporaire des vélos électriques du service.

L’arrivée des vélos électriques était l’une des grandes nouveautés du dispositif francilien. Pourtant, les usagers vont devoir s’en passer, du moins provisoirement. Présentant son « plan d’urgence », le successeur du groupe JCDecaux a indiqué le retrait temporaire de l’intégralité des vélos électriques du service, souvent inutilisables en raison des problèmes d'électrification des bornes.
 
Sans donner de calendrier précis, Smoovengo indique que ces vélos électriques seront progressivement réintroduits dès lors que les stations du service seront électrifiées.  Au départ, l’opérateur comptait utiliser des stations fonctionnant sur batteries pour éviter les raccordements au réseau. Une idée intéressante sur le papier mais qui a révélé de nombreux problèmes de fiabilité sur le terrain. Résultat : les 400 stations sous batteries seront progressivement remplacées par l’opérateur.
 
Autre mesure engagée par l'opérateur : le retrait de "vélos bloqués" dans la capitale. Selon Jorge Azevedo, directeur général de Smovengo, ils seraient "environ 3.000" et "2.000" d'entre eux auraient été déjà remplacés.

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post