Plan de relance : quelles mesures en faveur du vélo ?

Plan de relance : quelles mesures en faveur du vélo ?

Intégré à une enveloppe globale de 11 milliards d’euros, le vélo est présenté comme l’une des priorités du plan de relance gouvernemental.
 
Véritable star du déconfinement, le vélo garde une place de choix au sein du plan de relance présenté ce jeudi 3 septembre par le gouvernement. Sur les 100 milliards d’euros mobilisés, 11 seront consacrés au domaine du transport. Bénéficiant d’une enveloppe commune, le vélo et les transports seront financés à hauteur de 1,2 milliard d’euros.
 
A ce stade, le gouvernement ne donne pas de détails quant à l’utilité de ses fonds, précisant que les projets financés seront décidés avec les collectivités dans le cadre de futurs appels à projets.
 

Le développement des pistes cyclables prioritaire

« Avec le développement de vélos de plus en plus performants (dont les vélos électriques qui permettent d’allonger les distances), la disponibilité d’un réseau cyclable suffisamment dense est une condition première au développement de cette pratique » souligne le document du gouvernement.
 
Outre la poursuite du plan vélo, qui prévoit notamment la résorption des discontinuités cyclables, l’Etat souhaite pérenniser les pistes provisoires déployées lors de la crise de la Covid-19 « lorsque fréquentation aura démontré tout leur intérêt ».
 
Le stationnement est le second axe évoqué. Désireux de faciliter l’intermodalité, le gouvernement souhaite le déploiement de places de stationnement sécurisé pour les vélos à proximité des pôles d’échanges. « L’aménagement de stationnements vélos autour des gares sera soutenu » promet l’exécutif.

Annoncé en mai dernier, le forfait vélo de 400 euros pour les salariés pour les salariés reste également d'actualité. 

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post

A lire également