Réparation vélo : comment bénéficier de la prime de 50 euros ?

Réparation vélo : comment bénéficier de la prime de 50 euros ?

Destiné à éviter un report massif vers la voiture individuelle, le chèque vélo permettra à celles et ceux souhaitant se rendre au travail ou faire leurs courses en vélo ou en vélo électrique de bénéficier d’un coup de pouce de 50 euros pour réparer leur monture. On vous explique comment y avoir droit.
 
Intitulée « Coup de pouce vélo », cette aide s'intègre à une enveloppe globale de 20 millions d'euros destinée à encourager la pratique du vélo. Financée par le gouvernement, elle s’intègre au programme Alvéole, porté en partenariat avec la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette).
 

Comment bénéficier de la prime ?

Pour bénéficier de la prime de 50 euros, vous devez impérativement vous rendre chez un des réparateurs ou ateliers d'auto-réparation affiliés au réseau Alvéole. Le site internet https://www.coupdepoucevelo.fr/ proposera dans les prochains jours une carte interactive permettant de localiser facilement les professionnels à proximité.
 
Une fois le rendez-vous pris, le bénéficiaire devra impérativement se munir d’une pièce d’identité et de son téléphone portable, la réception d’un SMS étant nécessaire pour permettre au réparateur de débloquer la prime. Celle-ci sera directement déduite de la facture du réparateur. Qu’il s’agisse d’un simple ou d’un vélo électrique, la prime ne pourra pas dépasser 50 euros hors taxes. Elle ne pourra être demandée qu’une seule fois par vélo. La TVA restera à la charge du bénéficiaire hormis si le réparateur n'y est pas assujetti. 

Quelles sont les dépenses éligibles ?

La prime de 50 euros couvre aussi bien le remplacement des pièces que le coût de la main d’œuvre.
 
Changement de pneus, remise en état de freins, changement du câble de dérailleur... toutes les réparations courantes sont concernées. En revanche, les accessoires (anti-vol, gilet réfléchissant, casque... ) ne sont pas éligibles.  
 

Des cours gratuits de remise en selle

Au-delà de ce coup de pouce financier, l’Etat s’engage également à remettre en selle les français à travers des cours dispensés par une monitrice ou un moniteur agréé.e qui rappeleront les bases essentielles liées à la pratique du cycle : reprise en main, circulation en ville, choix de l’itinéraire entretien etc…
 
A compter du 13 mai, un portail en ligne sera disponible et permettra aux personnes intéressées de créer un compte avant d’être mises en relation avec une vélo-école ou un moniteur spécialisé à proximité de son domicile.
 

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post