Rétrofit : la conversion électrique des motos et scooters autorisée en France

Rétrofit : la conversion électrique des motos et scooters autorisée en France

Publié au Journal Officiel ce vendredi 3 avril, l’Arrêté Rétrofit donne un cadre légal à la conversion à l’électrique des véhicules thermiques dans l’Hexagone.

C’est l’aboutissement de discussions. Approuvé par l’Europe, l’Arrêté Rétrofit a été publié au Journal Officiel et marque le début d’une nouvelle activité dans l’Hexagone. Sésame indispensable pour autoriser les transformations, cet arrêté donne un cadre réglementaire à la transformation électrique des véhicules thermiques (essence ou diesel) en véhicules électriques (à batterie ou hydrogène).

Si les véhicules à quatre roues devraient représenter la majeure partie de l’activité, les deux et trois-roues sont également concernés. Certains acteurs se sont même spécialisés dans le domaine. C’est le cas de la jeune start-up Noil que nous interrogions il y a quelques mois.

Une réglementation stricte

Si la France fait partie des derniers pays européens à autoriser le rétrofit, l’activité reste strictement réglementée. Pour les véhicules à quatre roues, seuls les modèles de plus de 5 ans pourront faire l’objet d’une conversion. Pour les deux et trois-roues, le délai est réduit à trois ans.

Le recours à un professionnel sera par ailleurs obligatoire et ce dernier ne pourra proposer que des kits préalablement homologués. En France, c’est l’UTAC qui est chargé de la procédure. Une démarche évidemment payante qui pourrait nécessiter plusieurs mois d’attente avant que les premières installations ne puissent être réalisées.

Pour plus d’information :

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post