Retrofit : la conversion des motos et scooters à l’électrique bientôt autorisée

Retrofit : la conversion des motos et scooters à l’électrique bientôt autorisée

Jusqu’ici impossible compte tenu de la réglementation, la conversion de véhicules thermiques à l’électrique sera bientôt autorisée en France. Bonne nouvelle : les scooters et motos seront également concernés.

Alors que la quasi-totalité des pays européens ont déjà légiférer en faveur du rétrofit, la France faisait aujourd’hui figure d’exception. Une situation qui est toutefois sur le point de changer. En discussion depuis de nombreux mois, un projet d’arrêté a été établi pour autoriser la pratique dans l’Hexagone. Présenté comme un véritable cahier des charges du rétrofit français, celui-ci a été récemment soumis pour validation à la Commission Européenne.

« Il ne reste plus qu’à attendre le retour de Bruxelles du projet d’arrêté en février 2020 pour la mise en signature du projet d’arrêté ainsi que la parution au Journal Officiel » résume Arnaud Pigounides, Président de l’AIRe, une association qui regroupe différents acteurs spécialisés dans le rétrofit.

Immatriculés depuis au moins trois ans

Selon le texte soumis à la Commission, la conversion à l’électrique des scooters et motos sera possible pour les véhicules immatriculés depuis au moins trois ans.
Pour les voitures et utilitaires, la durée est portée à cinq ans.

Des acteurs déjà positionnés

Si de nombreuses entreprises spécialisées dans la conversion de véhicules à quatre roues sont les « starting-blokcs » dans l’attente de la légalisation de l’activité, d’autres sont déjà positionnées sur le secteur du deux-roues.

Selon l’AIRe, cette nouvelle activité pourrait générer un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros sur la période 2020-2025. De quoi assurer la conversion de 65.000 véhicules et créer ou converser près de 5000 emplois directs et indirects.  

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post

A lire également