Revolt RV400 : la moto électrique indienne se révèle

Revolt RV400 : la moto électrique indienne se révèle

Classée dans la catégorie des équivalents 125, la première moto électrique Revolt a été révélée ce mardi 18 juin. Annonçant jusqu’à 156 kilomètres d’autonomie en une seule charge, elle devrait être proposée à un prix particulièrement agressif.

Alors que les autorités indiennes s’apprêtent à initier une transition massive du parc de deux-roues du pays vers l’électrique, la startup indienne Revolt a présenté ce 18 juin sa toute première moto électrique.

Baptisé RV400 et intégrée à la catégorie des équivalents 125 cc, celle-ci s’adresse essentiellement à l’urbain et au péri-urbain avec une vitesse de pointe de 85 km/h et une puissance qui devrait osciller entre 6 et 10 kW. A l’usage, trois modes de conduite sont proposés : Eco, Ville et Sport.

Batterie amovible

Côté batterie, la Revolt RV400 reçoit un pack amovible. Si les caractéristiques ne sont pas précisées, le constructeur communique sur une autonomie de 156 kilomètres. Certifiée par ARAI, l’association indienne de recherche automobile, celle-ci correspond à un usage en mode « Eco ». En mode « Ville », celle-ci est annoncée entre 80 et 90 km et en mode Sport entre 50 et 60 km.  

A l’instar de ce qu’a fait Gogoro à Taiwan, Revolt travaille à la mise en place d’un réseau national d’échange de batteries. Le principe : proposer aux utilisateurs d’échanger leur batterie vide contre une pleine via un système d’abonnement.

Au-delà de ce système, les utilisateurs pourront aussi recharger la batterie sur une prise standard. Avec un chargeur 15A, le constructeur communique sur un délai de 4 heures pour une recharge complète.

Moto connectée

Prenant en charge les technologies 4G eSIM et Bluetooth, la Revolt RV400 peut être connectée à une application mobile. Celle-ci permet à l’utilisateur de démarrer l’engin à distance, de trouver le dispositif d’échange batterie le plus proche, de lancer des opérations de diagnostics, de géolocaliser le véhicule et de suivre l’intégralité des trajets réalisés.

Quant à ceux qui regrettent l’absence de bruit du moteur, la moto est livrée avec quatre sons d’échappement que l’utilisateur pourra activer à loisir. Davantage de sons pourront être téléchargés sur internet promet le constructeur.

Revolt annonce aussi un système de contrôle vocal sans pour autant donner plus de détails quant à la technologie utilisée et à son fonctionnement.

120.000 exemplaires par an

La Revolt RV400 sera produite dans une usine à Haryana, un État du nord de l’Inde. La capacité de production sera de 120.000 unités par an.

Attendue en juillet, la moto électrique de Revolt devrait être lancée à un prix particulièrement agressif, certains évoquant un tarif inférieur à 100.000 roupies, soit 1300 euros environ. En attendant, les pré-réservations sont d’ores et déjà ouvertes sur le site du constructeur moyennant un premier versement de 1000 roupies, soit environ 13 euros.

1 commentaire

  1. Avatar
    Yoann 21/06/2019 à 15:43

    C’est une super soco en fait, la même évolution que la TC Max de super soco

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post