Rider 5000 W : le 125 électrique de Go2roues à l’essai

Rider 5000 W : le 125 électrique de Go2roues à l’essai

Modèle intermédiaire de la gamme Rider de Go2roues, le Rider 5000 W se place à mi-chemin entre le petit 50 et le gros 125. Un scooter électrique que nous avons pu tester sur les routes de la capitale.

Startup montante du secteur, Go2roues est en passe de se faire une place de choix sur le segment des scooters et des motos électriques. Avant tout revendeur multimarques, la société se lance également dans l’importation avec sa propre gamme – Rider – aujourd’hui déclinée en trois modèles. A Paris, c’est le Rider 5000 W que nous avons pu prendre en main.

Vespa électrique

Qu’elle est loin cette époque où les scooters électriques étaient tout sauf sexy. Avec ses allures de petite Vespa italienne et sa couleur noire mat, le modèle de Go2roues arbore un look plutôt réussi. Seule faute de goût : sur la face avant, la ligne lumineuse à LED blanche tranche avec la lumière jaune de l’optique principale. Un petit défaut qui sera bientôt corrigé nous assure Go2roues. 

Intégré à la roue arrière, le moteur électrique délivre jusqu’à 5 kW de puissance et autorise une vitesse maximale de 95 km/h. Il est alimenté par une batterie lithium de 3,7 kWh promettant jusqu’à 80 kilomètres d’autonomie. Directement intégrée sous la selle, celle-ci laisse un peu de place pour accueillir un petit casque jet. S’il est en théorie amovible, le pack s’avère dans la réalité peu pratique à transporter. En premier lieu car les opérations de retrait sont délicates mais surtout car il pèse extrêmement lourd : sans doute plus de dix kilos. De fait, difficile d’imaginer le transporter à la main au-delà d’une dizaine de mètres. Le système a toutefois le mérite d’exister et pourra servir de solution « de secours » à défaut de solution de recharge à proximité.



Au niveau du compteur, l’interface proposée par le Rider 5000 W est minimaliste. Sur l’écran central, on retrouve le compteur de vitesse, le niveau de charge de la batterie – symbolisé par cinq barres -  et un affichage faisant défiler la tension de la batterie, le kilométrage total du véhicule et un compteur journalier qui se réinitialise malheureusement à chaque démarrage de l’engin. A cela s’ajoute un mode marche arrière pour simplifier les manœuvres.

Au guidon du Rider 5000 watts

A l’usage, le Rider 5000 W ne dispose que d’un seul et unique mode de fonctionnement. Si nous avions peur de nous retrouver avec un engin trop coupleux et peu agréable à utiliser, les accélérations se sont révélées au final très progressives. Les phases de démarrage sont réalisées sans à-coups tandis que la vitesse de pointe – 95 km/h – est rapidement atteinte dès lors que la poignée est enclenchée.

Une puissance et une vitesse largement suffisantes pour évoluer en ville et en péri-urbain. En revanche, si vous devez emprunter régulièrement l’autoroute, il vaudra mieux opter pour le modèle supérieur – le Rider 9000 watts – qui sera bien plus à l’aise grâce à sa vitesse de pointe de 120 km/h.

Autre point fort de ce scooter électrique : sa maniabilité. Plus léger et plus compact que son grand frère, l’engin pèse moins de 100 kilos et se manipule parfaitement. Côté confort, l’espace est suffisant pour les jambes des plus grands, sous réserve qu’un second passager ne soit pas de la partie. Car s’il est homologué pour accueillir deux personnes, le Rider 5000 W sera bien moins confortable et n’offrira que deux options : soit le conducteur arrive les genoux dans le guidon, surtout s’il est grand, soit son passager termine au bord de la selle. Aussi, si vous souhaitez régulièrement voyager à deux, le mieux sera de passer à un modèle de segment supérieur.

70 kilomètres d’autonomie réelle

Pour eBike Generation, cette prise en main du Rider 5000W était aussi l’occasion de chiffrer son autonomie.

A l’usage, il faut savoir bien appréhender les indications communiquées sur le compteur pour éviter les mauvaises surprises. Au total, cinq barres permettent de suivre l’état de charge de la batterie. Si les trois premières sont descendues de façon progressive – avec une barre perdue tous les 18 à 20 kilomètres environ – les deux dernières se sont envolées bien plus rapidement. Résultat : aventurés un peu loin de l’enseigne parisienne de GO2roues, nous avons un temps craint la panne sèche. Au final, il faut retenir qu’une fois les trois premières barres épuisées, mieux vaut commencer à rechercher rapidement un point de charge.

Au final et à notre retour à la boutique Go2roues, nous avions parcouru 72 kilomètres au total depuis le matin. Notre parcours a été partagé entre zones urbaines et péri-urbaines ainsi qu’une courte portion de voie-rapide. Une valeur assez proche des 80 kilomètres annoncés par la marque sur son site internet.

A partir de 5449 euros

Disponible à la commande sur le site internet de Go2roues ou directement dans le magasin parisien de l’enseigne, le Rider 5000 W est commercialisé au prix de 5449 euros hors bonus écologique.

A noter qu’une version en équivalent 50 cc, animée par un moteur de 3 kW et limitée à 45 km/h, devrait aussi être lancée dans les tous prochains mois.

Bilan essai Rider 5000 W

Pour qui souhaite s’aventurer en ville et en dehors, le Rider 5000 W s’avère un bon compromis entre le bridage à 45 km/h d’un équivalent 50 et la lourdeur d’un gros 125. Léger, pratique et facile à manier, l’engin se révèle polyvalent avec une autonomie réelle proche des valeurs annoncées par le constructeur.
 
Les plus Les moins
Autonomie conforme aux annonces
Accélérations efficaces, progressives et sans à-coups
Maniable et polyvalent pour une utilisation urbaine et péri-urbaine
Vitesse de pointe trop limitée pour un usage optimal sur autoroute
Batterie amovible trop lourde et peu pratique
Compteur minimaliste

Essai scooter électrique Rider 5000 W : présentation vidéo


Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post