Scooter électrique : Askoll veut se positionner sur le marché du libre-service

Scooter électrique : Askoll veut se positionner sur le marché du libre-service

Fort de ses premiers succès sur le marché italien, Askoll souhaite renforcer sa présence en France sur le segment du deux-roues électrique partagé.

En Italie, ce sont respectivement 250 et 150 scooters électriques de la marque qui circulent désormais dans les rues de Milan et de Turin. Deux services opérés par la startup MiMoto. 

Pour Askoll, ce déploiement de scooters électriques en libre-service vient compléter les quelque 800 scooters électriques que va déployer eCooltra dans les rues de Rome et de Milan d’ici à la fin du mois d’octobre.

« De plus en plus de villes mettent en place des formes de partage de véhicule électrique. C’est pour cette raison que nous prévoyons une grande progression sur le marché du sharing » a déclaré Giancarlo Oranges, le PDG d’Askoll.

En France, la marque italienne a déjà conclu plusieurs accords dans le domaine de l’autopartage avec des acteurs tels que Cooltra, Scootlib ou Scoot’n’Start. Plus récemment, c’est avec certains franchisés de l’enseigne Domino’s Pizza que le constructeur s’est associé. Entre Clermont-Ferrand, Vichy, Lille, Tours, Bagneux ou Montpellier, Askoll annonce le déploiement d’une cinquantaine de véhicules.  

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post