Scooter électrique : Malgré la crise, Niu confiant sur son avenir

Scooter électrique : Malgré la crise, Niu confiant sur son avenir

S’il clôture le premier trimestre avec un résultat négatif, le fabricant chinois de scooters électriques remonte déjà la pente.
 
En Chine, les capacités de résilience des entreprises sont impressionnantes. Largement impacté par la crise du coronavirus au premier trimestre 2020, Niu a accusé une diminution de 39,4 % de ses ventes sur la période par rapport à 2019. Cumulant 40.160 unités écoulées sur les trois premiers mois de l’année, Niu a largement souffert de la mise à l’arrêt de l’activité en Chine, son principal marché, où les ventes ont reculé de 43.5 % (34.316). Une baisse légèrement compensée par les bons résultats à l’international où les ventes du constructeur ont progressé de 5,9 % sur la période avec un total 5.844 unités vendues.
 
En matière de revenus, Niu cumule près de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 34,4 % de moins que l’an dernier. Résultat : là où le constructeur réalisait 1,5 million d’euros de bénéfices au premier trimestre 2019, il boucle le premier trimestre 2020 avec une perte nette de 3,4 millions d’euros.
 
« De nombreux aspects de nos opérations ont été endommagés par la pandémie du nouveau coronavirus » note Yan Li, le PDG de Niu. « Nous avons accordé la priorité à la santé et à la sécurité de nos employés et avons pris diverses mesures préventives peu après l'épidémie. En raison des mesures strictes prises en réponse à l'épidémie, nous avons dû réduire le taux de reprise du travail en février et mars 2020 » explique-t-il.
 
Pour faire face à la crise, le constructeur chinois a engagé une série de mesures. Au programme : la réduction des dépenses initialement programmées pour le 1er trimestre et la souscription de deux emprunts bancaires à hauteur de 10 millions d’euros.
 

Un deuxième trimestre à la hausse

Si l’Europe est restée confinée une bonne partie du deuxième trimestre, la Chine, en avance sur l’épidémie, avait déjà redémarré l’activité. De quoi assurer à Niu la reprise tant attendue.
 
« Nous sommes heureux de voir que la demande se redresse en Chine et que nos ventes en Chine devraient retrouver une croissance saine au deuxième trimestre » a précisé le dirigeant de Niu.
 
La marque chinoise est en revanche plus réservée sur ses ventes à l’international, indiquant avoir temporairement suspendu l’extension de son réseau de distributeurs.

Source : Niu 

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post