Les scooters électriques en libre-service s'apprêtent à investir Toulouse

Les scooters électriques en libre-service s'apprêtent à investir Toulouse

Deux opérateurs ont été choisis par la municipalité pour mettre en place des scooters électriques en libre-service. Premiers déploiements attendus cet été.

Véritable phénomène, les scooters électriques en libre-service ne cessent d'investir les grandes villes. Alors que Paris dispose déjà de plusieurs services, deux opérateurs s'apprêtent à lancer leurs dispositifs à Toulouse. Un déploiement initié par la municipalité qui, en avril dernier, a lancé un appel à manifestation d'intérêt pour l'implantation de scooters électriques sur son territoire. Une promesse de campagne de Jean-Luc Moudenc qui a permis de sélectionner deux opérateurs.

Déjà implanté à Toulouse avec une flotte de vélos en libre-service, Indigo Weel déploiera ses premiers scooters électriques d’ici fin juillet. Précurseur, Cityscoot est la seconde société choisie. Exploitant déjà des dispositifs similaires à Paris et à Nice, l'opérateur investira la ville rose à l'automne. Dans les deux cas, les dispositifs fonctionneront selon le principe du "free floating", une application permettant de localiser et de réserver les scooters à proximité.

« Si nos conditions sont respectées, notamment sur l’espace géographique, la ville pourrait accueillir 600 scooters électriques » estime Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités et vice-président de Toulouse Métropole en charge des déplacements, interrogé par actu.fr

En termes de tarifs, chaque opérateur restera libre de fixer ses prix sachant que le conseil municipal doit se réunir ce vendredi 15 juin pour acter le coût de l'occupation du domaine public qui devrait être de l'ordre de 30 euros par an et par scooter.
 
 

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post

A lire également