Vélo Fat Bike : les avantages et les inconvénients

Vélo Fat Bike : les avantages et les inconvénients

Adeptes du VTT, peut-être avez-vous déjà envisagé d’investir dans un fat bike électrique ? Ces vélos tout terrain aux roues géantes n’ont peur de rien : ni la neige, ni la glace, ni les cailloux ou la boue. eBike-Generation fait le point sur ces vélos polyvalents qui envoient du lourd.
 

Les avantages du fat bike

Le fat bike – ou vélo à grosses roues pour les linguistes – est un VTT aux roues de 4 pouces ou plus, qui offrent au cycliste une adhérence maximale et une grande stabilité. Sa capacité d’adaptation est son atout principal, puisqu’il roule aussi bien sur la plage que dans la neige, en forêt ou sur une route caillouteuse. Depuis quelques années, le fat bike électrique a fait son apparition sur le marché, séduisant les adeptes de la balade sportive-mais pas trop !
  • Originalité : le fat bike, qu’il soit électrique ou non, c’est une autre façon de rouler à vélo. Son style voyant plaira sûrement aux fans de BMX et à tous ceux qui aiment casser les codes.
  • Adhérence : avec un fat bike électrique, les chemins les plus difficiles deviennent un terrain de jeu. Ses pneus surdimensionnés adhèrent parfaitement à toutes les surfaces, même délicates. On les gonfle beaucoup moins que des pneus traditionnels, pour absorber toutes les irrégularités du terrain et profiter d’un confort exceptionnel !
  • Simplicité et légèreté : très performant, le fat bike électrique est pourtant très simple dans son équipement. Fourche fixe, freins à disque : l’entretien est facile et rapide. Grâce à son cadre léger, sa batterie et son moteur brushless qui offrent une assistance au pédalage, vous ne sentirez pas son poids !
  • Solidité : Grâce à ses pneus larges à basse pression, le fat bike est plus résistant que la majorité des VTT en terrain perturbé. Le pneu classique encaisse beaucoup moins les aspérités, et le moindre caillou peut déséquilibrer le vélo et abîmer la roue. Avec le fat bike, il y a largement moins de risque de crevaison.
  • Un seul vélo pour tous les usages : Le fat bike est le seul vélo qui roule sans problème dans la poudreuse et sur la glace, mais aussi dans la boue et le sable, sans déraper et sans vous éjecter ! Pas besoin d’investir dans un vélo de montagne et un vélo de forêt, celui-ci coche toutes les cases.

Les inconvénients du fat bike

S’il est indéniablement ludique, ce vélo peut manquer de précision. C’est sans doute l’aspect que les cyclistes « techniques » redouteront.
  • Inertie dans les virages : qui dit gros pneus, dit effets indésirables dans les virages serrés. Forcément, le fat bike offre moins de réactivité qu’un VTT classique et l’effet gyroscopique tend à nous envoyer vers l’extérieur.
  • Moins agréable sur route : s’il se distingue indéniablement sur terrain accidenté, le fat bike n’est pas vraiment pensé pour la route. Ses roues faiblement gonflées rendent la conduite moins dynamique et plus fatigante. À moins de regonfler les pneus pour rouler sur le bitume, le plaisir risque d’être réduit.
  • Poids des chambres à air : on l’a dit, les pneus ultra-résistants du fat e-bike sont moins susceptibles de crever. Mais, si vous voulez quand même être prévoyant en cas de sortie longue, le poids des pneus de 4 pouces se fera sentir dans le sac à dos…
Alors, tenté par le fat bike ? Quel est votre modèle préféré ?

1 commentaire

  1. Avatar
    Maurice 13/04/2021 à 17:51

    Cycliste septuagénaire ... j’ai été conquis . Après l’utilisation d’un modèle ordinaire (sans suspension ni moteur ) , j’ai acheté un modèle électrique ; celui-ci me donne satisfaction et me procure beaucoup de plaisir , que ce soit en bord de mer ou sur chemin de campagne . Sur route , l’autonomie avec une batterie de 630 w ,est très correcte si on accepte une pression d’air un peu plus forte dans les pneus . Aucun regret pour l’instant !

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post

A lire également