Zapp i300 : le scooter 125 électrique britannique prêt à conquérir l’Europe

Zapp i300 : le scooter 125 électrique britannique prêt à conquérir l’Europe

Annonçant jusqu'à 90 kilomètres d'autonomie, le scooter électrique de Zapp s’apprête à entamera ses premières livraisons en Grande-Bretagne d'ici la fin de l'année avant de s'étendre à d'autres marchés européens dans les tous prochains mois.

Fidèle au concept présenté il y a maintenant un an, le Zapp i300 vient d’entrer en production. Lauréat des European Product Design Awards, le scooter électrique de la marque britannique embarque un moteur électrique capable de délivrer jusqu’à 14 kW de puissance en crête et une couple impressionnant de 587 Nm. De quoi abattre le 0 à 50 km/h en 2,3 secondes et le 0 à 70 en 4,1 secondes, le tout avec une vitesse de pointe bridée électroniquement à 96 km/h. 

A la fois compactes et amovibles, les deux batteries lithium-ion qui alimentent le scooter autorisent entre 60 et 90 km d’autonomie selon le mode de conduite choisi. Pesant 5 kilos, chaque pack cumule 1,25 kWh de capacité énergétique, soit 2,5 kWh au total. Sur une prise domestique, le constructeur annonce un temps de charge de 0 à 100 % en 4 heures environ.

A partir de 19 £ par semaine

Installée en Thaïlande, l’usine d’assemblage de Zapp a d’ores et déjà commencé à produire les premiers scooters électriques de la marque. Selon le constructeur, les capacités de production de son site asiatique s’élèvent à 10.000 véhicules par an. 
 
Le Zapp i300 peut être commandé via le site internet du constructeur moyennant le versement d’un premier acompte de 500 £. Vendu à partir de 5250 £, soit l'équivalent de 6100 euros, le scooter électrique de Zapp est également proposé sous une forme locative, le constructeur communiquant sur une offre à partir de 19 £ par semaine (22 euros).
 
En Grande-Bretagne, les premières livraisons du Zapp i300 auront lieu d’ici la fin de l’année. Le constructeur précise qu'il s’appuiera sur un réseau de spécialistes, appelés Zappers, pour livrer ses véhicules et en assurer la maintenance. Ne cachant pas ses ambitions européennes, le constructeur devrait introduire son modèle sur d’autres marchés, dont la France,  à compter de 2020. Affaire à suivre !

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post