Scooter électrique : comment ça marche ?

Scooter électrique : comment ça marche ?

Ni essence, ni carburateur… dépourvu des pièces habituelles d’un scooter thermique, le scooter électrique recourt à différents organes spécifiques à son fonctionnement et notamment à une batterie servant à emmagasiner l’énergie.

Le moteur

Sur un scooter électrique, le moteur électrique peut être placé à différents endroits. Certains fabricants choisissent de l’intégrer directement à la roue arrière – on parle de technologie « moteur roue » - tandis que d’autres optent pour un moteur déporté, généralement plus coupleux.

Deux valeurs peuvent figurer sur la fiche technique d’un scooter électrique : la puissance nominale et la puissance en crète, cette dernière faisant référence à une valeur maximale théorique qui ne sera que très rarement atteinte dans la réalité.

La batterie

C’est elle qui emmagasine et distribue l’énergie. Reposant aujourd’hui dans une grande majorité des cas sur une technologie lithium, la batterie est le « réservoir » de notre scooter électrique. Plus sa capacité est grande, meilleure sera l’autonomie réalisée. Sur un véhicule électrique, cette capacité est exprimée en kWh– en opposition au litre pour un scooter thermique. Son calcul est basé sur une multiplication entre sa tension et son ampérage. Par exemple, un scooter équipé d’une batterie de 48 volts et 40 Ah (48x40) dispose d’une capacité de 1920 Wh ou 1,92 kWh (1000 Wh = 1 kWh).

A noter : sur certains scooters électriques, la batterie est amovible ce qui permet à l’utilisateur de pouvoir la retirer facilement pour la recharger chez soi ou au bureau.

Le contrôleur

C’est en quelque sorte le « cerveau » qui gère l’ensemble du système. Assurant le dialogue entre la batterie et le moteur, le contrôleur sert également à brider la vitesse maximale de l’engin ou à configurer son couple ou sa puissance.

Le chargeur

C’est lui qui assure la liaison entre la prise de courant et la batterie de votre scooter électrique.
En pratique, il peut soit :
  • Etre directement intégré au scooter : dans ce cas, un câble fourni par le fabricant permet de relier la prise de courant au scooter
  • Se présenter sous la forme d’un dispositif externe comme cela peut être le cas sur un ordinateur portable.  


Quant au temps de charge, celui-ci dépendra principalement de deux facteurs :
  • la capacité de la batterie à recharger : plus celle-ci sera grande, plus ce sera long
  • la configuration du chargeur en lui-même qui peut être en mesure de tolérer plus ou moins d’énergie en provenance de la prise
Attention : pour éviter toute mauvaise surprise, veillez à bien utiliser le chargeur fourni par le fabricant !

Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post